NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

Littérature : "Bénin : Le casse du siècle…"

Actualités

"Bénin : Le casse du siècle…" est un ouvrage qui montre le Bénin tel qu’il est aujourd’hui : « divisé, meurtri, dépouillé, affamé, terrorisé, en otage…». – © Amazon.

Texte par : Jean-Etienne Dirney

Journaliste béninois depuis une vingtaine d’années, Léonce Houngbadji donne sa lecture de la gouvernance Talon dans un livre publié le 02 mars 2018 chez Amazon, en France. Il s’agit d’une parution qui montre le Bénin tel qu’il est aujourd’hui : « divisé, meurtri, dépouillé, affamé, terrorisé, en otage…».

"Bénin : Le casse du siècle - Comment Patrice Talon fait main basse sur le Bénin, son élite, sa démocratie et son argent". C’est le tout premier ouvrage de Léonce Houngbadji. Dès les premières pages, le journaliste annonce les couleurs sur le drame dont il est le témoin : « Lorsqu’il me vint à l’idée d’apporter mon témoignage de ce qu’est la gouvernance Patrice Talon au Bénin, durant la première année de sa présidence, je m’en ouvris à un ami, journaliste dans l’un des médias de grande audience sur le continent africain. Je lui demandai de me recommander à lire un ouvrage publié sur un chef d’État dont les agissements de son époque pourraient rappeler ceux de Patrice Talon aujourd’hui. Cet observateur averti de l’actualité politique africaine me répondit qu’à sa connaissance, pareil modèle de mélange entre une carrière d’homme d’affaires et les fonctions de chef d’Etat en Afrique au sud du Sahara n’aurait jamais existé... ». 

 

Les mots que l’auteur choisit pour évoquer le quotidien des Béninois sont d’un réalisme incontestable, sur chaque segment de la vie publique : « Au plan politique, c’est la cassure palpable. Peu après la victoire, le principal allié dans la conquête, Sébastien Ajavon, arrivé troisième au premier tour avec 23,03% contre 24,80% pour Patrice Talon, fut déposé au bord de la route, réduit à vivre voire subir le pouvoir du dehors. Candide Azannaï, l’un de ses premiers soutiens, le stratège, ministre délégué à la Défense, démissionna du gouvernement, sans évoquer ses motivations : « Je ne veux plus rien dire. Scrutez mon silence, interrogez mon silence. Mon silence va vous parler ».

« Un président qui se fout du peuple »

Lorsque Léonce Houngbadji parle de la gouvernance Talon, c’est comme la majorité des Béninois, sans complaisance et sans espoir. A l’en croire, « Talon fut très tôt démasqué; la vacuité de ses idées et son incapacité à gérer étincelaient mieux que ses chaussures facturées en milliers d’euros. »

Les gros scandales politico-financiers sont ici révélés, sans « ruse » et sans « rage », mais avec objectivité et chiffres : filière coton, Pvi, tentative d’empoisonnement de Yayi, société civile, médias, justice, décentralisation, différents conflits d’intérêts au sommet de l’Etat, Droits de l’Homme, PPEA II (un programme triennal d'accès à l'eau potable financé par la coopération hollandaise), Cnss, déguerpissements…

Dans "Bénin : Le casse du siècle - Comment Patrice Talon fait main basse sur le Bénin, son élite, sa démocratie et son argent", on découvre mieux ceux qui gouvernent le Bénin depuis le 6 avril 2016, leurs amis et surtout leur clan. Entre autres, un stupéfiant "épervier" selon le terme employé par l’auteur : « Dans l’univers sous régional des affaires, Olivier Boko est surnommé "l’épervier". On raille sa rapacité et son avidité par rapport à la captation des marchés publics. On lui prête une cruauté absolue dans sa façon de gérer les contradictions en affaires, à l’image de son mentor. »

Ce livre de 186 pages est également l’occasion pour le journaliste de mieux se dévoiler à ses compatriotes, de préciser son parcours, ses idées et d’apporter des solutions aux problèmes qui minent son pays d’origine. « J’ai vécu un an du régime Talon, et comme l’écrivain algérien Boualem Sansal, « je me suis mis à écrire comme on enfile une tenue de combat ». Le combat pour la survie de nos rêves de démocratie et de mieux-être », a-t-il précisé.

Chronique politique

En réalité, Léonce Houngbadji livre une chronique politique du Bénin d’une grande pertinence. Il dévoile son niveau d’exigence qui ne fait aucune concession aux prédateurs de la démocratie. Chaque mot qu’il pose sur chacune des lignes des pages que vous aurez l’occasion de découvrir est ressenti comme un uppercut rageusement asséné dans le masque hideux des partisans des politiques sans lendemain dont le seul objectif est de protéger les nantis et leurs intérêts de caste aux mépris du peuple dépouillé.

Par respect pour le discernement des lecteurs, l’auteur a laissé parler différents acteurs, afin que ce livre ne soit pas monocorde. Leurs propos ont été rapportés afin que tous les témoins de cette période noire de l’histoire du Bénin soient écoutés. Cela lui semble plus juste afin que chacun puisse se faire une opinion plus générale de l’état exact de la nation béninoise. A cet effet, une partie du livre est consacrée aux annexes, « des documents fiables qui montrent à suffisance que le Bénin s’est endormi dans la démocratie le 5 avril 2016 et s’est réveillé le 6 avril 2016 dans une dictature ».

On ne sort pas de ce livre comme on n’y est entré. Léonce Houngbadji donne du relief et du muscle à son engagement citoyen.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion