Média 100% solutions

Afrique : le Malien Omar Maiga, premier Dr sur les réservoirs naturels d’hydrogène dans le monde


Heure de publication 18:33- Temps de lecture : 1 min 0 s

Omar Maiga, Dr en réservoirs naturels d’hydrogène. – © DR.

Brève inspirante

Le Malien Omar Maiga est devenu le premier scientifique à obtenir un doctorat sur la caractérisation géologique et géophysique 3D des réservoirs naturels d’hydrogène dans le monde, à l’IFP School. « Ce fut un moment privilégié et une grande satisfaction pour moi d’entendre que le jury tenait à me féliciter pour mon travail, alors que les félicitations pour les soutenances de doctorat ont été arrêtées en France depuis longtemps. Merci pour tous vos soutiens tout au long de ce voyage », a-t-il annoncé. Sa thèse est le fruit du partenariat entre Hydroma et l'Institut Français du pétrole et des énergies nouvelles. Elle concerne le champ de Bourakébougou, un village situé à environ 60 kilomètres au nord-ouest de Bamako, dans la commune rurale de Diédougou-Torodo.

Selon Régis Réau, Directeur Scientifique R&D d’Air Liquide, l’hydrogène naturel présente une faible empreinte carbone. « C’est une source d’énergie abondante, avec un grand nombre de réservoirs potentiels à l’échelle mondiale : en eaux profondes ou sur Terre, dans des gisements souterrains, il peut être libéré par forage. De telles sources souterraines ont été identifiées notamment au Mali, aux États-Unis, et comme je le disais, plus récemment en France », a-t-il précisé. Comme pour dire que l’hydrogène naturel peut être une solution pour décarboniser la planète.

Le Mali est un grand pays disposant d’importantes ressources naturelles, notamment des ressources en eau, des ressources forestières, de la faune et des ressources minières.

La deuxième édition de la Semaine l'Afrique des Solutions (SAS), bientôt, restez connectés !


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !