NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

Académie de France à Rome - Villa Médicis : Emmanuel Macron nomme Marie-Cécile Zinsou

Culture

Marie-Cécile Zinsou, présidente de la Fondation Zinsou basée au Bénin. Photo : Radio-Canada/Jean-François Bélanger.

Texte par : Kafoun Barry


L’historienne de l’art franco-béninoise Marie-Cécile Zinsou prend la présidence du conseil d’administration de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis. Ainsi en a décidé le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, et ce, sur proposition de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. L’information a été dévoilée par le ministère de la Culture dans un communiqué de presse, ce jour, jeudi 28 octobre 2021.

Le conseil d’administration de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis a désormais une nouvelle présidente. Marie-Cécile Zinsou, c’est son nom. Considérée comme l’une des dix femmes africaines les plus influentes au monde, elle succède à Thierry Tuot, en poste depuis 2011. Nommée pour un mandat de trois ans, elle aura pour mission essentielle d’accompagner et de suivre l’action du directeur de la Villa, Sam Stourdzé, en s’assurant qu’elle concorde avec la stratégie définie.

Promotrice culturelle, elle travaillera aux côtés de cinq personnalités nouvellement nommées au sein du conseil d’administration par la ministre de la Culture, afin de faire de la Villa Médicis, « un bouillon de culture ». Il s’agit de Sylvain Bellenger, directeur du Museo e Real Bosco di Capodimonte de Naples, Cathy Bouvard, directrice des Ateliers Médicis à Clichy Montfermeil, Grégoire Chertok, associé-gérant d’une institution financière, Emmanuel Tibloux, directeur de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs et Monique Veaute, directrice du Festival des deux Mondes de Spolète.

La villa Médicis offre un cadre privilégié à des artistes, écrivains et chercheurs en résidence. C’est un lieu culturel d'expositions, festivals, concerts et conférences. Chaque année, l’Académie publie un rapport d’activité qui revient sur son actualité, ses évolutions en termes de programmation, de gestion et d’organisation, ainsi que sur les actions culturelles et les projets développés au titre de l’année passée.

Une nomination méritée

Marie-Cécile Zinsou à la tête du conseil d’administration de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis, c’est la femme qu’il faut à la place qu’il faut. Agée de 39 ans, elle est engagée depuis juin 2005 dans la promotion et la protection de l’art contemporain béninois et africain, à travers sa fondation, la Fondation Zinsou.

Fille de Lionel Zinsou – ancien associé-gérant de Rothschild & Cie, ancien patron du fonds d'investissement PAI Partners, ancien Premier ministre du Bénin et fondateur de la banque d’affaires Southbrige –, elle est membre des conseils d'administration de l'Etablissement public du Château, du Musée et du Domaine national de Versailles (depuis 2015) et de l'Institut des cultures d'islam (depuis 2019). Elle dirige le conseil d'administration de la Maison Maria-Casarès, un centre culturel et théâtral à Charente.

Récemment nommée parmi les 100 Femmes de Culture de l’année 2021 par l’association Femmes de Culture, elle est une vraie amazone de l’art contemporain africain. Son dernier combat concerne les œuvres d’art pillées par la France lors de la colonisation. Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres, elle a pris la tête de ce combat pour appeler à la restitution des œuvres à leurs pays d’origine. A Montpellier, le 8 octobre 2021, lors du Sommet Afrique-France, le président Emmanuel Macron avait pris l’engagement de restituer 26 œuvres du Trésor d’Abomey au Bénin « fin octobre ».


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion