Média 100% solutions

Grand Prix de la FAAPA : promouvoir l’excellence et l’innovation au sein des agences africaines de presse


Heure de publication : 12:10 - Temps de lecture : 1 min 57 s

Fouad Arif, président de la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA). © FAAPA.

Texte par : Thalf Sall

Les lauréats de l’édition 2023 du concours de la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA) ont reçu leurs récompenses. C’était ce 23 janvier 2024, à Rabat, au Maroc, en marge de la 7è assemblée générale de l’organisation, placée sous le thème : «L’information africaine : un enjeu de souveraineté majeur».

Parmi les lauréats de l’édition 2023 de ce concours destiné à récompenser et encourager l’excellence et l’innovation au sein des Agences africaines de presse, et à rendre hommage aux compétences médiatiques africaines, Oumar Sankaré de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP), qui a eu le grand prix du meilleur article de presse pour sa production intitulée : “Consommation de viande : La charogne dans nos assiettes”.

Le lauréat du meilleur reportage vidéo est le journaliste producteur de médias, Kamongnin Sylla, de l’Agence ivoirienne de presse (AIP) pour son reportage télévisé sur les enfants atteints d’hydrocéphalie. Enfin, le grand prix de la meilleure photo a été attribué au reporter-photographe Blaise Irenge de l’Agence congolaise de presse (ACP). La légende de la photo primée indique que des enfants, rescapés des inondations meurtrières ayant causé plus de 500 morts et plus de 5 000 disparus à Kalehe, dans la province du Sud-Kivu, portent du bois ramassé dans les décombres des maisons détruites pour la cuisine.

Pour le directeur général de l’Agence marocaine de presse et président de la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA), Fouad Arif, l’histoire de l’Afrique et le quotidien de l’Afrique est raconté par des africains. « Une information africaine faite avec une patte africaine. Aujourd’hui, je me rends compte qu’il manquait quelque chose quand j’ai vu les lauréats de cette année, des jeunes brillants avec des reportages, des photos qui sont tous impactant, qui ont eu un retentissement non seulement sur le continent africain mais aussi hors du continent. Il n’y a pas seulement la patte africaine authentique mais il aussi le génie africain. Je suis plus heureux que ce génie africain s’est exprimé à travers des jeunes qui en veulent, qui sont dans la vingtaine et je suis rassuré quant à l’avenir du journalisme en Afrique » a-t-il dit.

Le Conseil exécutif de la FAAPA, qui est présidé par le directeur général de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), Fouad Arif, est composé des directeurs généraux de l’AIP, de l’Agence congolaise de presse (ACP), de l’Agence de presse sénégalaise (APS), de l’Agence de presse du Nigéria (NAN), de l’Agence de presse du Libéria (LINA), de l’Agence capverdienne de presse (INFORPRESS),  de l’Agence de presse du Ghana (GNA), de l’Agence gabonaise de presse (AGP), de l’Agence guinéenne de presse (AGP), ainsi que du secrétaire général de cette fédération panafricaine.

Le grand prix de la FAAPA a été lancé en 2016 à l’occasion de la 2è assemblée générale de cette fédération africaine.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !