NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

Nigéria : le divertissement comme moyen de promotion de la langue française

Éducation

Jeremiah Nahoum, au milieu, au cours d’une activité de promotion de la langue française à Auchi, Edo State, au Nigéria.

Texte par : Kafoun Barry

Jeremiah Nahoum vit au Nigéria depuis 6 ans. Spécialisé dans la traduction bilingue et l’enseignement des langues étrangères, il intervient dans des collèges, universités et églises pour la traduction et la conception de contenus bilingues. A la tête du Centre Linguistic Force Of Light, il fait la promotion de la langue française dans plusieurs Etats de ce vaste pays de 219 millions d’habitants. Méthode utilisée ? Le divertissement.

Promouvoir la langue française au Nigéria par la lecture, le théâtre, la musique, le cinéma, l’art plastique, la photographie et d’autres types de divertissements. C’est le travail quotidien du Centre Linguistic Force Of Light dans ce pays d'Afrique de l'ouest situé dans le golfe de Guinée.

Le directeur exécutif de cet organisme privé affirme qu’il a une expérience éprouvée pour encourager et aider ses élèves et étudiants à apprendre à lire, écrire et parler le français. Sa tâche consiste à faire découvrir la langue française aux jeunes pour leur permettre de communiquer entre eux dans la vie quotidienne et développer leurs compétences linguistiques.

« Nous avons plusieurs programmes télévisés qui enseignent le français à travers la comédie, le théâtre et les documentaires pour les enfants et les jeunes. Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux pour motiver les jeunes à apprendre la langue française. Notre méthode consiste à enseigner le français par le divertissement », explique Jeremiah Nahoum, qui enseigne dans plusieurs établissements : Centre Linguistic Force Of Light, St Vincent academy high school, Ste George high school, Dynamic british school et Rising  phoenix international school.

« Nous organisons des micros-trottoirs dans des universités sur les notions basiques de la langue française. Nous offrons des bourses à titre gratuit aux étudiants pour venir se faire former dans notre centre et enseignons également gratuitement dans certains collèges. L'impact est que plusieurs universités s’intéressent à nos programmes et parlent déjà le français, surtout le français des affaires », a-t-il précisé.

Mais pourquoi a-t-il choisi le Nigéria ? « Le Nigéria possède la plus grande population anglophone qui s’intéresse au français et demeure encore le géant de l'Afrique en matière d’échanges économiques. C’est le pays le plus peuplé en Afrique et le septième pays du monde par son nombre d'habitants. Il y a plusieurs opportunités accessibles aux francophones », a-t-il justifié, avant d’annoncer l’élargissement de son centre dans les 36 États du Nigéria. « Nous avons aussi en projet la création d’écoles bilingues dans certains Etats », informe ce jeune de 35 ans.

Le français est dans le top 10 des langues les plus parlées dans le monde. Plus de 300 millions de personnes en parlent ! C’est la langue officielle de plusieurs pays africains tels que le Bénin, le Togo, le Burkina Faso, le Gabon, le Sénégal, la République Démocratique du Congo, le Congo, le Niger, le Mali et la Côte d’Ivoire.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion