NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

Accès à l'électricité : le Togo opte pour l’énergie solaire

Innovations

Pour son autonomie énergétique, le Togo s’investit dans le solaire. – © Amea Power

Texte par : Kafoun Barry

Le Togo dispose depuis quelques jours de la plus grande centrale solaire en Afrique de l’Ouest. Inaugurée par le président Faure Gnassingbé, à Blitta, elle est dotée d’une puissance de 50 MWc et produira 90 255 MWh d’énergie par an.

Dépendant du Nigéria et du Ghana depuis plusieurs décennies, en termes d’énergie électrique, le Togo s’investit dans le solaire pour prendre son autonome dans ce secteur. Désormais, détenteur de la plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Ouest, le pays de Faure Gnassingbé est en passe de tenir ce pari. L’objectif est clair : faciliter un accès universel à l’électricité et desservir tous les ménages togolais en énergie propre et renouvelable.

La centrale solaire permettra au pays de fournir de l’énergie à 158 333 ménages. Plusieurs villes environnantes seront également prises en compte dans cette fourniture d’énergie. Selon la ministre togolaise des Mines, la centrale solaire va utiliser la technologie des traqueurs solaires pour augmenter le rendement des panneaux solaires en les faisant suivre la course du soleil.

Sortir du conventionnel et produire pour sa propre consommation

L’énergie solaire fait partie de la catégorie des énergies renouvelables, de plus en plus promues. En décidant d’investir dans le solaire, le Togo tente de tourner dos progressivement à l’énergie conventionnel. Selon plusieurs experts, l’énergie solaire se présente aujourd’hui comme la plus accessible. Avec le système solaire, l’énergie consommée est produite par le consommateur lui-même. Le processus donne une autonomie et permet aux consommateurs d’échapper aux fluctuations des prix des énergies conventionnelles.

Financée à plus de 35 milliards de francs CFA, la centrale solaire de Blitta porte les espoirs du Togo pour s’imposer dans la production énergie en Afrique de l’Ouest. Elle sera exploitée pendant 25 ans et permettra d’économiser plus d’un million de tonnes d’émissions de CO2 tout au long de sa durée de vie. L’efficacité de cette centrale impactera positivement les populations à la base, qui jusque-là ont du mal à avoir un accès facile à l’énergie.

Mais l’autonomie énergétique est une question bien complexe et le Togo ne peut pas encore dormir sur ses lauriers. Le pays pourrait explorer d’autres possibilités, en dehors du solaire, pour atteindre son objectif.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion