Média 100% solutions

#burkinafaso

Burkina Faso : Yaam abandonne l’école pour la pisciculture

Passionné par l’entrepreneuriat social, Yaam d'Assise a dû abandonner le collège, en classe de 3ème, pour se lancer dans la pisciculture intégrée dans son pays, au Burkina Faso. C’est à l’âge de 18 ans qu’il créa sa société, Firme Yaam d'Assise. Elle vend les accessoires et aliments (pour volailles et poissons) et offre des formations dans la pisciculture, l'aviculture et l'agriculture. Et c’est avec la somme de 75000 F ACFA qu’il a démarré ses activités, fruit de ses économies. « Yaam d'Assise a débuté avec l'élevage des volailles. Après quelques cycles de production avec l'aviculture, il a intégré la pisciculture et l'agriculture », confie l’un de ses proches. Aujourd’hui, il a « formé plus de 3000 jeunes en présentiel et 2500 autres en ligne ». Son ambition est de promouvoir la pisciculture, l'aviculture et l'agriculture en Afrique.

02 Juin 2022

Burkina Faso : une usine installée à Kassodo pour fabriquer des téléphones et ordinateurs

Le Burkina Faso mise sur le secteur du numérique pour créer la richesse et l’emploi afin d’accroître son économie. Le pays dispose désormais d’une usine d’assemblage de matériels informatiques et électroménagers. Installée dans la zone industrielle de Kassodo, à Ouagadougou, elle a été officiellement mise en service ce vendredi 29 avril 2022, en présence du Premier ministre, Albert Ouédraogo. Cette unité industrielle servira de cadre à la fabrication d’ordinateurs portables, de téléphones, de tablettes et d’équipements électroménagers. Mise en place par Horizon Industrie, elle a une capacité de production quotidienne de 1000 appareils.

06 Mai 2022

Entrepreneuriat : l’aventure réussie de Madi Kaboré, de l’Espagne au Burkina Faso

Madi Kaboré a vécu pendant deux décennies en Espagne. Un jour, un décide de retourner dans son pays d’origine, le Burkina Faso, pour contribuer à son développement humain durable. Les 20 ans passés à l’étranger constituent pour lui, « un échec total ». En 20 ans, il n’avait économisé que 630 euros, 412843,54 F CFA. C’est exactement la somme qu’il avait dans sa poche quand il quittait l’Espagne. Au Burkina Faso, il repart à zéro pour reconstruire sa vie professionnelle et familiale. C’est à Ouagadougou qu’il s’est d’abord installé pour vendre des poulets flambés. Ensuite, il s’est lancé dans l’alimentation générale. Au bout de deux à trois ans, il a créé quatre à cinq points de vente de grillade de poulet. Enfin, il quitte la ville pour le village, de Ouagadougou à Coubri. C’est ici qu’il lance un grand projet d’élevage et de vente de poulets de chair. Le résultat est spectaculaire ! Chaque mois, Madi Kaboré vend plus de 10000 poulets de chair au prix moyen de 2500 F CFA l’unité. Son message aux jeunes Africains est clair : on a pas besoin de braver la mer pour rejoindre l’Europe avant de réussir.

19 Avr 2022

Lutte contre le terrorisme en Afrique : des solutions alternatives crédibles et réalistes

Ce lundi 11 avril 2022, les terroristes ont encore frappé le Bénin, précisément dans le nord-ouest du pays. Cinq morts (trois sous-officiers et deux soldats), un blessé grave et d'importants dégâts matériels sont enregistrés au sein de l’armée béninoise. Au Mali, au Niger, au Togo, au Burkina Faso, en Somalie, au Nigéria, en Côte d’Ivoire, en Lybie et au Bénin, le terrorisme se répand à une vitesse folle. Pratiquement impuissants, les Etats jouent les prolongations, espérant un jour venir à bout de cette hydre qui endeuille de nombreuses familles. Quelles solutions concrètes pour ramener la paix, la stabilité et la sécurité sur le continent?

16 Avr 2022
4 articles