NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

"Zapping229" : la voix des sans voix

Société

Vital Panou, promoteur de "Zapping229" – © Notre Voix.

Texte par : Thalf Sall

Créé en 2015, "Zapping229" est un service d’information en ligne. Installée aux Etats-Unis, cette plateforme donne la parole à ceux qui n’arrivent pas à faire entendre leurs voix dans les médias au Bénin. Elle permet aux opposants politiques, membres de la société civile ou autres, de s’exprimer librement et gratuitement. L'objectif étant de faire de la veille citoyenne pour promouvoir la démocratie, l’Etat de droit, les droits humains et la bonne gouvernance.

« Libérer la parole ». C’est le mot d’ordre qui a précédé la création de la plateforme "Zapping229". « Nous sommes la voix des sans voix, en rendant le micro accessible à tous », déclare son promoteur, Vital Panou. « Nous donnons la parole aux personnes éloignées des médias ou qui n’ont pas accès aux médias », a-t-il souligné.

En effet, le contexte politique national est hostile à toute forme de pluralisme, encore moins de voix critique. Pour ce faire, "Zapping229" a su combler les attentes du public. « La voix des sans voix ». C’est ainsi qu’il l’appelle. Pour cause, chaque citoyen a la possibilité de se faire inviter pour apporter notamment un regard critique sur la gouvernance au Bénin et proposer des solutions alternatives crédibles. C’est un média en ligne sans filtre, qui montre, depuis cinq ans, une orientation très claire en faveur de la démocratie, des libertés, de l’Etat de droit, des droits humains et de la bonne gouvernance.

Manager en ressources humaines, Vital Panou, malgré ses multiples occupations professionnelles, arrive à trouver un créneau chaque week-end pour animer ses émissions. Elles sont très largement suivies par les diasporas africaines. Même à l’intérieur du Bénin, ses débats sont écoutés et abondamment relayés sur les réseaux sociaux.

"Zapping229" comptabilise aujourd’hui 200.000 abonnés. Outre les réseaux sociaux, la plateforme possède un site internet (www.zapping229.info) et une web radio (https://www.zapping229.info/radio). Des médias qui lui apportent une forte audience.

Genèse

Quelle est la genèse de cet outil d’information et de sensibilisation? Comme le rappelle Vital Panou : « Avant 2015, j’animais d’autres plateformes. Les réseaux sociaux n’étaient pas encore nés. J’étais l’un des premiers Béninois à avoir créé un site internet d’information sur le Bénin. En 2001, j'ai eu la chance d’animer le site www.africatime.com (un site portail sur l’Afrique francophone). Après ça, j’ai décidé de créer mon tout premier site, www.focusafrique.com. A l’époque, il n'y avait que deux sites dans l’espace d’information en ligne sur le Bénin : SONAGNON et L’ARAIGNEE. J’envoyais mes revues de presse à des centaines de Béninois dans leurs boîtes mails directement et les échanges se faisaient sur la plateforme www.villagebeninois.com ».

Depuis quelques années, fait-il remarquer, « le Bénin a pris un tournant autoritaire avec la violation massive des libertés fondamentales. Pour cette raison, "Zapping229" s’est engagée à combler courageusement le vide et satisfaire ce besoin pressant de liberté d’expression ».

En 2008, après avoir perdu le nom de Domaine focusafrique de son site, suite à un « petit souci » avec son hébergeur en France, il a créé le site www.beningate.net. C’est sur beningate qu’il a commencé ses premiers débats concernant des sujets de société et d’actualité au Bénin. Il recevait des invités de taille tels que Feu Abbé Quenum, Directeur de la publication de La Croix Bénin, le politologue Mathias Hounkpè, le juriste Nourou Dine Sacca Saley, le consultant international Lionel Kpênou Chobli, ainsi que des personnes ressources comme Parfait Ahoyo, Gino Allavo et Fernand Somadjagbi.

L’avènement des réseaux sociaux l’a amené à revoir son projet pour ne pas disparaître. « Nombre de compatriotes de la diaspora qui n’avaient pas accès aux médias locaux pouvaient retrouver sur mon compte Facebook, les vidéos et courtes séquences des reportages des télévisions béninoises LC2, Canal3 et ORTB. Ce qui a le plus attiré les internautes vers mon compte, c’est le style satirique de mes publications et mon indépendance dans le traitement de l'information. Voilà comment la plateforme "Zapping229" est née. Elle va au-delà de la simple information. C’est une plateforme de veille citoyenne ouverte à toutes les couches sociales, pour éveiller les consciences, informer, donner la voix aux sans voix », explique Vital Panou, avant de préciser : « toutes les charges liées à l’existence de la plateforme sont puisées dans mes revenus personnels. Je suis un passionné des médias et des nouvelles technologies. C’est vrai que cela me fait beaucoup dépenser, mais c’est ma passion ».

 

Un impact certain dans la diaspora

 

L’influence de "Zapping229" n’est plus à démontrer. Ces trois dernières années, la plateforme a grandement contribué à l’information, à la sensibilisation et à la mobilisation de la communauté internationale sur la dictature qui sévit au Bénin. « "Zapping229" a un impact certain en matière de démocratisation de l’information et d’accès à la citoyenneté. C’est un outil d’information et d’animation qui a pour but d’offrir des émissions de qualité répondant aux besoins d’information, de culture, d’éducation, de développement et de divertissement de la communauté dont elle est issue. Il se révèle très utile à l’Afrique en général et au Bénin en particulier », note le patron d’un média sénégalais.

« La liberté de parole est vraiment respectée. J’ai eu l’occasion d’être invité à plusieurs reprises par le promoteur et à aucun moment, il ne m’a dicté la conduite à tenir », témoigne un Béninois vivant au Canada. « Je crois que des plateformes de ce genre doivent être multipliées partout dans le monde pour permettre aux citoyens de s’exprimer, vu que dans la plupart de nos pays africains, les libertés de la presse et d’expression sont bafouées par les régimes autoritaires, qui ont débranché et endeuillé la démocratie », souhaite un juriste ivoirien, qui suit souvent les émissions de "Zapping229".

Préserver "Zapping229" permettra donc aux voix critiques béninoises de continuer à s’exprimer malgré la vague de répression sans précédent qui s’abat sur elles.

Depuis cinq ans, le Bénin dégringole dans tous les classements de Reporters Sans Frontières (RSF). En 2021, le pays occupe la 114ème place sur 180 pays au classement mondial de la liberté de la presse, soit 36 places perdues depuis 2016. Car, à partir de cette année, le pays a basculé vers un régime despotique dans lequel les journalistes d’investigation sont emprisonnés, les médias indépendants sont fermés et les voix discordantes poussées à l'exil.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion