NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

Monnaie numérique : l’économiste Modibo Mao Makalou présente les avantages pour l’Afrique

Innovations

Modibo Mao Makalou encourage l’Afrique à investir dans l’économie numérique. – © Notre Voix.

Texte par : Kafoun Barry

« L’Afrique a grand intérêt à investir dans l’économie numérique car elle présente des avantages considérables. » Ce sont les recommandations de l’économiste malien Modibo Mao Makalou, ancien conseiller aux Affaires économiques et financières à la présidence de la République du Mali.

A l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la fin de la convertibilité du dollar américain en or, l’économiste malien Modibo Mao Makalou a encouragé les Etats africains à s’engager résolument sur la voie de la monnaie numérique. Interrogé sur la question, il est convaincu que la révolution technologique n'impacte pas seulement les autres secteurs, mais également l’Economie et les Finances.

Comme il le souligne, dès 2019, 41% des banques centrales effectuaient déjà des tests exploratoires pour analyser la manière d'émettre cette monnaie. En 2020, « nous étions à 60% tandis qu'en 2021, 80% des banques centrales du monde expérimentent l'émission d'une monnaie digitale ».

Spécialiste des questions économiques et financières, Modibo Mao Makalou précise qu'« en avril 2020, il y a eu un évènement important : 4 banques centrales majeures dans le monde avaient déjà un projet pilote de test de monnaie numérique, y compris la banque centrale de la Chine. Et en août 2021, le Ghana a annoncé la mise en œuvre d’un projet similaire en septembre 2021, rejoignant ainsi les pays à la pointe de cet exercice, comme les banques centrales du Maroc, de l’Egypte, du Kenya, du Nigéria et de l’Afrique du Sud ».

Toujours selon les confidences de Modibo Mao Makalou, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) explore actuellement  les moyens d'émettre cette monnaie. Un sujet qui intéresse également les parlementaires de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). « Tout dépend de la plateforme technologique qui sera choisie et de la législation de même que la réglementation, vu qu’avec le numérique, les enjeux sont énormes ainsi que des avantages et défis à relever », rajoute-t-il, incitant les dirigeants du continent à passer le cap.

Avantages

Le principal avantage de la monnaie numérique, selon Modibo Mao Makalou, réside dans le fait que c’est un billet de monnaie sous forme électronique, qui est dématérialisé. « Cela signifie que cette monnaie est émise par une banque centrale, elle est réglementée et sans risque. Par ailleurs, l’autre avantage est de pouvoir faire des paiements internationaux importants, parce qu’il y aura très peu d’entraves aux transactions transfrontalières. Mais il y aurait aussi une plus grande inclusion financière car nous savons, en réalité, qu’il y a 2 milliards et demi de personnes qui n’ont pas un compte bancaire sur les 7,7 milliards de personnes que compte le monde », a-t-il expliqué.

D'autre part, grâce à la monnaie numérique, les populations pourraient effectuer des transactions en temps réel, de manière instantanée et sans frais ; ce qui permettrait d'accroître la stabilité du système financier international.

Toutefois, note l’économiste, des défis sont à relever comme celui des données personnelles. Où seront stockées les données personnelles servant à utiliser cette monnaie ? Comment faire face à la cybercriminalité et développer une cyber-sécurité efficace ? Comment garantir la confidentialité des données personnelles ? De plus, un autre défi se situe au niveau de la politique fiscale pour l'adapter aux nouveaux modes de paiements numériques. Du fait qu’il n’y aurait pas de transactions en numéraire en matière fiscale, il va être difficile de détecter certaines opérations. Autant de préalables à lever.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion