NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

Trophées des Jeunes Ambassadeurs à Lyon : Rose Noumon remporte le prix "Coup de Cœur du Jury"

Innovations

Yaba Rose Elodie Noumon, étudiante béninoise en France. – © Université Lumière de Lyon 2

Texte par : Thalf Sall

A la recherche d’une formation de qualité dans un domaine qui la passionne, celui de la psychologie sociale appliquée, Yaba Rose Elodie Noumon a dû quitter son pays, le Bénin, pour poursuivre ses études supérieures en France. Étudiante en Master 2 de psychologie sociale appliquée à l’Université Lumière de Lyon 2, elle vient de remporter le prix "Coup de Cœur du Jury" dans le cadre des Trophées des Jeunes Ambassadeurs Auvergne Rhône-Alpes 2021, à Lyon. A l’origine, son projet "Empower Amazons". 

Femme battante et progressiste, Yaba Rose Elodie Noumon ne supporte pas l’injustice. Elle rêve d’un monde de liberté, de justice, de solidarité, de confiance, de fraternité, de responsabilité, de tolérance et d’amour. « Je rêve sérieusement d’un monde juste et sans discrimination. Tout ce qui a trait aux violations des droits humains spécialement ceux des populations vulnérables me captive. Ce qui justifie ma participation à ce concours, c’est surtout le fait de pouvoir réaliser mon projet. Je fais d’une affaire personnelle l’abus de pouvoir, l’injustice ou les inégalités sociales que je note autour de moi. Lorsque je remarque un être dont les droits sont violés, ça me révolte énormément. C’est comme si c’était envers moi on commettait cette transgression. J’évolue avec la détermination de me battre quel que soit ce que cela me coûtera pour un monde meilleur et juste. Toute vie humaine est sacrée. Nous sommes tous égaux. Les femmes ont les mêmes droits que les hommes. Je ne supporte pas de vivre dans un monde ou naître femme devient un crime. Nous n’avons pas choisi d’être de sexe féminin et cela ne doit pas nous porter préjudice et favoriser l’inégalité entre nous et les individus de sexe masculin », a-t-elle fait savoir.

 

Arrivée fraichement en France, elle décide alors de s’engager dans les Trophées des Jeunes Ambassadeurs, avec le soutien de son université. Son projet porte sur l’autonomisation des femmes dans son pays d’origine. « "Empower Amazons" vise à renforcer l'autonomisation des femmes au nord du Bénin où l'infanticide rituel et les pratiques sexistes demeurent légion. Elle répond à plusieurs problématiques auxquelles ces femmes sont confrontées : comment, par la confection, optimiser leur pouvoir d'agir, elles qui vivent dans la peur et le silence, et surtout comment restaurer leur estime et l'affirmation d'elles-mêmes par la promotion du textile de la région Auvergne Rhône-Alpes », a-t-elle expliqué sur le site de son université, avant de faire remarquer que son projet a un lien direct avec ses études en France : « C'est à partir de techniques psychosociales que l'on pourra renforcer le pouvoir d'agir de ces femmes. »

Originalité du projet

« J'ai voulu réaliser un projet qui soit en lien avec mes aspirations professionnelles, mes valeurs, qui tourne autour de l'égalité de genre et qui soit en lien avec un concept qui tient à cœur à la région Auvergne Rhône-Alpes : le textile. Afin de rapprocher mon pays et la région AURA, j'ai donc fait un croisement entre ma filière, une activité principale économique du nord de mon pays (la confection), l'égalité de genre et le textile typiquement Rhône-Alpins. Ce qui donne "Empower Amazons". Pour concrétiser ce projet, je compte sur le réseautage, mes compétences professionnelles, les subventions, le crowdfunding. Le projet est d'ailleurs incubé par l'incubateur Lumière », a-t-elle déclaré à son université.

Sans surprise, le projet a convaincu et séduit les membres du jury, qui n’ont pas hésité à lui décerner le prix "Coup de Cœur " pour récompenser son engagement, sa détermination, ses valeurs et l'originalité de son projet. Le 10 juin 2021, à Lyon, à la faveur d’une soirée de gala, elle a reçu son prix. « Il est vrai que lors de la soirée de gala et de remise des Trophées, certains membres du jury ont affirmé que je les avais époustouflée avec  mon projet, mais je préfère rester modeste. Dans l’ensemble, il y avait de très bons projets lors de ce concours », a-t-elle confié. « Je pense que le jury a apprécié le volet humanitaire de mon projet dans lequel je parle de comment lutter contre les pratiques sexistes et le meurtre des bébés en optimisant le pouvoir d’agir de celles qui portent en leurs seins ces êtres qui n’ont pas demandé à naître », a-t-elle indiqué.

« Dans mon projet, j’ai proposé des approches de solutions pour lutter contre certaines croyances, des pratiques, des traditions, des faits sociaux qui ne favorisent en aucune manière l’indépendance des femmes du Nord de mon pays. Pour moi, le socle ou la base qui constitue une véritable barrière pour l’autonomisation des femmes est l’éducation, l’alphabétisation et la culture. Avant de prétendre sensibiliser des personnes sur leurs droits, il faudrait se pencher sur leurs capacités d’acceptation du changement que l’on veut imbriquer dans leurs habitudes. On ne peut susciter un changement de comportement chez un individu qui n’a pas l’intention de changer ou qui trouve naturel l'abus dont il est victime. Je veux, à travers mon projet, amener ces femmes à être autonomes et à se sentir légitimes de défendre leurs droits fondamentaux », justifie l’étudiante de 27 ans.

La lauréate du "Prix coup de cœur du jury" n’a pas manqué de remercier le programme des Jeunes Ambassadeurs de la région Auvergne Rhône-Alpes pour cette opportunité citoyenne. 

Concours des Trophées

Le concours des Trophées est une initiative de l’association Jeunes Ambassadeurs, née en 1999 à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon. L’objectif est de dynamiser le rayonnement international et de promouvoir l’attractivité de la région Auvergne-Rhône-Alpes et des 5 villes universitaires dans lesquelles elle est présente : Lyon, Saint-Étienne, Grenoble, Chambéry et Valence.

La vocation de l’association est donc de créer un réseau international par le biais du parrainage d’un jeune étudiant international par un acteur institutionnel, économique ou culturel. Ce parrainage est la caractéristique principale de l’association, et permet aux étudiants et aux parrains de créer des relations uniques, durables tout en favorisant les partenariats internationaux.

Sur la base du volontariat, le jeune ambassadeur et son parrain ont la possibilité de concevoir un projet de développement innovant, réaliste et à terme réalisable, qui permet un rapprochement entre la région Auvergne-Rhône-Alpes et la région d’origine du jeune ambassadeur.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion