NOTRE VOIX
Média 100% solutions
NOTRE VOIX

France : l’Amicale Nonvignon pour la promotion du vivre ensemble

Société

L'entraide, la solidarité et la fraternité sont les valeurs de l’Amicale Nonvignon. – © Notre Voix.

Texte par : Emma Wali Kabalu

Née le 5 août 2012 à Paris, l’association Amicale Nonvignon est engagée dans la promotion du vivre ensemble. L'entraide, la solidarité, la fraternité, la réciprocité, la reconnaissance, la tolérance, l'ouverture, le respect, la liberté, la justice et l'égalité sont ses valeurs. Nous avons couvert pour vous l’une de ses activités citoyennes. Reportage.

Dimanche 8 août 2021. Nous sommes à la Courneuve, une commune française, située dans le département de la Seine-Saint-Denis, en région Île-de-France. Il est 13h30 au Parc Départemental, à l’Entrée Marville. Des responsables de l’association Amicale Nonvignon sont déjà sur les lieux pour installer le matériel : tables, sonorisation, tam-tam et gong (Gankéké). 

A partir de 14h30, les membres et sympathisants commencent par arriver, un à un, malgré le temps qui était un peu mauvais, la météo n’était pas favorable. Ils sont des Français, originaires de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Burkina Faso, du Nigéria, du Mali, du Sénégal et du Bénin. Rire, chant, danse, témoignages à couper le souffle étaient à ce rendez-vous convivial au cours duquel la cuisine était en partage pour consolider leurs liens.

Nous participions ainsi à la célébration du 9ème anniversaire de ladite association, à travers un pique-nique. Les consignes étaient fermes sur les invitations. Et c’est là la particularité de cette organisation : chacun vient avec un repas et tout le monde mange ensemble ! 

La cuisine africaine et française était au menu, rassemblant une quarantaine de personnes de diverses cultures. Il y avait des mets variés : riz, pâte de maïs, haricot, igname, manioc, patate douce, n’dolé, gombo, couscous aux épinards, tô, ragoût d'agneau mauritanien, tiep bou dien (riz sénégalais), alloco (snack de plantain frit, servi avec du piment et des oignons), cote d’agneaux, rôti du poulet fermier, attiékè (plat à base de manioc), dèguè (dessert rafraichissant ouest-africain), crêpe, huîtres, coq au vin, cassoulet, yovo dokô (délicieux beignets béninois), ragout d’azigokui, sauce mantindjan (un mélange de maintes feuilles, de légumes et de plusieurs types de viandes), poisson braisé, ablo, etc.

Développer la solidarité

Les membres de l’Amicale Nonvignon vivent ainsi depuis 9 ans, dans un esprit de paix et d'harmonie. C’est leur manière de développer le vivre ensemble, en promouvant ses principes et valeurs. « A travers un repas commun, un dîner de gala, une activité récréative ou culturelle, nous partageons la joie dans les cœurs et récoltons des fonds pour financer nos activités, aider les personnes en difficulté. Quand l’un de nos membres est endeuillé ou est confronté à un sérieux problème, par exemple, nous courrons pour aller à son secours afin de lui manifester notre soutien, notre solidarité et notre affection », nous murmure à l’oreille le président de l’Amicale. Falil Waïkeyne Sanni, puisque c’est de lui qu’il s’agit, souligne que son organisme repose essentiellement sur le respect mutuel, l'acceptation de la pluralité des opinions, des interactions dans l'ouverture et la coopération, des relations bienveillantes, ainsi que sur le refus de s'ignorer ou de se nuire. « Nous aspirons à un monde nouveau, paisible, libre, solidaire, uni, juste et prospère. Et cela passe par la fraternité, l’entraide et la solidarité. Le fait de se retrouver ensemble, consolide nos liens, procure de la joie, permet de partager et de recevoir, d’aider et de découvrir des mets et danses d’autres cultures ou d’autres pays », a-t-il précisé.

A l’ère d’une société axée sur l’individualisme, Ganiyou Akadiri, membre du bureau exécutif de l’Amicale, appelle à développer la solidarité, réorganiser la vie commune sur la terre et former à la citoyenneté. Ce pique-nique est pour lui « un moyen de mobiliser nos efforts en faveur de la paix, de la tolérance, de l'inclusion, de la compréhension et de la solidarité, et l'occasion pour tous nos adhérents d'exprimer leur désir profond de vivre et d'agir ensemble, unis dans la différence et dans la diversité, afin de bâtir un monde viable reposant sur la paix, la solidarité et l'harmonie ».

Jusqu’à 19h, l’animation continuait encore. Apparemment, personne ne voulait quitter les lieux. « Se retrouver après une période dure liée au confinement m’a fait vraiment du bien. J’ai retrouvé mes amis et fait la connaissance d’autres personnes. Nous en avons profité pour fêter l’anniversaire d’un de nos membres d’origine ivoirienne. C’était une surprise pour elle. Le vivre ensemble, c’est maintenant ! », se réjouit Alicia, une participante d’origine togolaise.

Les temps forts du pique-nique en images


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion