Média 100% solutions

Festival de Cannes 2022 : Ruben Östlund décroche la Palme d’Or, Lukas Dhont et Claire Denis reçoivent le Grand prix


Heure de publication : 14:30 - Temps de lecture : 1 min 37 s

Le Suédois Ruben Östlund remporte la Palme d’Or au Festival de Cannes 2022, le 28 mai 2022. – © Christophe Simon / AFP.

Texte par : Jean-Etienne Dirney

Les rideaux sont tombés sur la 75ème édition du Festival de Cannes, hier, samedi 28 mai 2022. Le jury a décerné la Palme d’Or au réalisateur Suédois Ruben Östlund pour « Triangle of sadness ». Le Grand prix a été attribué au Belge Lukas Dhont (« Close ») et à la Française Claire Denis (« Des étoiles à midi »). Récapitulatif.

Et de deux pour Ruben Östlund ! A Cannes, hier, il a décroché sa 2ème Palme d’or pour « Le Triangle de la tristesse ». Comédie, drame et satire sont au menu de ce film qui met en lumière les violences du capitalisme. C’est la deuxième fois que le Suédois de 48 ans reçoit un tel prix. Il y a cinq ans, il avait remporté la Palme d’or pour « The Square », qui dénonçait l’hypocrisie du monde de l’art contemporain. « Nous n’avions qu’un but, essayer de faire un film qui intéresse le public et qui le fait réfléchir. Nous voulions que le public se pose des questions », a confié Ruben Östlund à la presse.

Dans le cadre de cette 75ème édition, vingt-et-un films étaient en compétition dont « La Femme de Tchaïkovski » de Kirill Serebrennikov. Le récapitulatif du palmarès 2022 se présente comme suit :

Palmarès du Festival de Cannes 2022

  • Palme d’Or : Ruben Östlund (réalisateur Suédois ) pour Triangle of Sadness (Le Triangle de la tristesse)
  • Grand Prix : Lukas Dhont (Belge) et Claire Denis (Française) pour Close et Des étoiles à midi
  • Prix Spécial : Jean-Pierre et Luc Dardenne pour Tori et Lokita 
  • Prix de la mise en scène : Park Chan-wook (réalisateur Sud-coréen) pour Decision to leave
  • Prix du jury : Jerzy Skolimowski (Hi-Han), Felix Van Groeningen et Charlotte Vandermeersch (Les Huit Montagnes)
  • Prix du scénario : Tarik Saleh (Suédois) pour Boy from Heaven
  • Prix d’interprétation masculine : Song Kang-ho (Les Bonnes Etoiles de Hirokazu Kore-eda)
  • Prix d’interprétation féminine : Zar Amir Ebrahimi (Iranienne) pour Holy Spider d’Ali Abbasi
  • Caméra d’or : War Pony de Riley Keough et Gina Gammell (film américain) 
  • Mention spéciale de la Caméra d’or : Plan 75 de la réalisatrice Japonaise Hayakawa Chie
  • Palme d’or du court-métrage : Hai Bian Sheng Qi Yi Zuo Xuan Ya (The Water Murmurs) de la Chinoise Jianying Chen
  • Palmes d'Or d'honneur : Tom Cruise et Forest Whitaker

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !