Média 100% solutions

Développement humain intégral : à Rome, Lionel Zinsou appelle à « humaniser les économies africaines »


Heure de publication : 13:08
Temps de lecture : 5 min

Lionel Zinsou et le Pape François au Vatican, le 18 mars 2022. L’ancien Premier ministre du Bénin recevait les félicitations du Pape à l’issue de sa communication sur l’éducation, la démocratie et le développement économique en Afrique. – © Lionel Zinsou.

Texte par : Jean-Etienne Dirney

Du 17 au 19 mars 2022, Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, a participé à un colloque à l’Université de Lumsa, à Rome, en Italie, sous le thème « Éduquer à la démocratie dans un monde fragmenté ». Au cours de cette importante rencontre, initiée par la Fondation Gravissimum Educationis, le banquier d’affaires franco-béninois, président de la Banque d’affaires SouthBridge, a animé une conférence sur : « Éducation et démocratie : l’économie. Quelle démocratie pour une économie plus humaine?» Répondant aux questions de nos confrères de Vatican News, à l’issue de sa présentation, il a appelé à « humaniser les économies africaines » afin de mettre l’Afrique sur les rails du développement humain intégral.

Le constat que Lionel Zinsou fait de la situation des économies africaines n’est pas totalement reluisant. Son diagnostic factuel est clair, net et limpide. Résumant les grands points de sa communication à Vatican News, l’ancien Premier ministre du Bénin n’est pas allé par quatre chemins pour dévoiler les freins au développement humain intégral du continent africain. « Les économies africaines sont d’une certaine manière des économies inhumaines. Je reprends très volontiers cette formulation de l’Eglise et du Pape François, c’est-à-dire : « L’humanité intégrale ». Est-ce qu’on respecte l’humanité intégrale, les droits humains ? Les économistes disent que l’économie africaine n’est pas inclusive. Tout le monde n’y participe pas. Il y a des laissés pour compte, des gagnants, des perdants; et ne pas être inclusif, c’est être inhumain. Nous avons des inégalités entre les pays et dans nos pays. La pandémie et la guerre en Ukraine vont encore appauvrir nos populations. Les inégalités à l’intérieur de nos pays vont continuer de progresser alors que nous avons besoin de les réduire. Et c’est cela qui est un peu inhumain », a-t-il fait observer.

« Contrairement à ce que beaucoup pensent, depuis une vingtaine d’années, l’Afrique fait une croissance presqu’égale à l’Asie. En 2020 et 2021, cette croissance était même supérieure à celle de l’Asie. Malgré ça, la croissance ne suffit pas, parce que la croissance n’est pas le développement. Le développement, c’est beaucoup plus qualitatif, beaucoup plus humain », précise le président de la Fondation Terra Nova. « Nous avons des modèles de gouvernance de politique publique depuis nos indépendances qui ne sont pas satisfaisants, qui ne permettent pas d’atteindre ce développement humain intégral », a-t-il indiqué. « On a eu très souvent des régimes de partis uniques qui ont conduit à l’indépendance. Mais ils ont confisqué le pouvoir. Après ça, vers la fin des années 60, on a eu une vague de coups d’Etat et parfois, certains aboutissaient à des régimes marxistes-léninistes, une autre façon de ne pas respecter les libertés, la règle de droit. On a été déçu énormément des résultats. On a beaucoup régressé. On s’est beaucoup appauvri. Ils ont fait régresser nos économies et tous nos indicateurs sociaux. Et nous avons maintenant des développements de modèles autoritaires à économie libérale, qui ne sont pas des économies collectivisées. Ils ont d’ailleurs de meilleurs résultats en termes de croissance. Mais beaucoup sont des régimes autoritaires dans lesquels les élections n’ont pas beaucoup de sens. Cela ne permet pas un véritable développement, parce qu’il nous manque la concurrence, la liberté d’entreprendre et une justice qui permet de réguler la croissance, une attention aux problèmes sociaux et à la dignité de ceux qui créent vraiment la croissance. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de redistribution. On a bien vu dans la pandémie qu’il n'y avait pas eu de soutien en Afrique parce qu’il n’y a pas de politique de protection sociale », fait-il savoir.

Pour améliorer cette situation, l’économiste Lionel Zinsou propose des solutions efficaces.

 

« Humaniser les économies africaines »

 

Pour l’ancien Premier ministre du Bénin, « pour parvenir à un développement intégral, les pays africains doivent humaniser leurs économies ; une telle humanisation passe notamment par la prise en compte de la dignité des personnes et par l’éducation sous toutes ses formes ». Afro-optimiste sur l’avenir du continent africain, il appelle à renforcer les actions citoyennes de la société civile et à promouvoir la bonne gouvernance, la démocratie, l’Etat de droit et à respecter les droits humains. Il propose d’augmenter et de transformer les productions agricoles, d’investir dans la microfinance, l’emploi des jeunes, l’autonomisation des femmes et la promotion des entrepreneurs et agriculteurs. « L’Afrique est, en effet, le seul continent qui a l’espace et la capacité en productivité de se nourrir et de nourrir le monde, demain. Elle est la réserve de productivité la plus importante au monde. Elle a des bras valides et des compétences pour augmenter sa productivité », a-t-il assuré. « Tant que ça ne sera pas l’humanité, tant que ça ne sera pas le bien de nos peuples, on sera peut-être dans la croissance, mais on ne sera pas dans le développement. L’éducation est l’un des moyens efficaces pour y parvenir : que ce soit l’enseignement ou simplement l’affirmation des valeurs ou le témoignage sur le terrain par l’action », prévient-il.

Avec des « entreprises plus vigoureuses et des politiques publiques un peu plus disciplinées et plus efficaces », il pense que l’Afrique est capable de relever ce défi. « Il reste à nous unir, car nous sommes encore de petits marchés fragmentés, sous-régionaux », a-t-il souhaité.

Autant de propositions concrètes dont la mise en œuvre efficiente permettra, à coup sûr, de réaliser ce développement humain intégral.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !